Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 
 
 

Le PGE soutient la « Marche de la dignité » qui traverse l'Espagne et entrera le 22 mars à Madrid

Des collectifs sociaux et politiques ont convoqué en Espagne la « Marche de la dignité » qui entrera à Madrid le 22 mars après après avoir parcouru des milliers de kilomètres à pied à travers toute l'Espagne. Huit colonnes de travailleuses, de travailleurs, de chômeurs, de chômeuses, de précaires, de sans-abri, de jeunes, d'étudiants marchent en direction de Madrid. C'est une marche contre le chômage, la précarité, les coupes budgétaires et la répression.

Le Parti de la Gauche Européenne (PGE) soutient la Marche pour la dignité et participera, représenté par les membres de son secrétariat à la manifestation du samedi 22 mars à Madrid. Il soutient les revendications des organisations initiatrices, la plupart d'entre elles coïncidant avec ses propositions pour l'Europe : le rejet des reculs sociaux, la sanction des gouvernements qui appliquent les politiques de la Troïka, les exigences de pain, de travail et de minimas sociaux pour tous.

Le PGE est solidaire de la société espagnole qui subit les effets de la crise et vit une situation difficile, comme dans l'ensemble de l'Europe. La majorité sociale, les travailleurs, les sans emplois, les sans abri, les sans ressources basiques pour la survie, sont dans des conditions inacceptables tandis que le patronat et les gouvernements mettent en place de nouvelles mesures d'austérité qui appauvrissent et menacent plus encore - si c'est possible ! - les conditions de vie des populations.

Le PGE considère le fait que les gouvernement profitent de la crise pour appliquer des politiques d'austérité comme une attaque contre les droits humains, en ce qu'elles causent souffrance, pauvreté, faim et même la mort. Et tout cela pour les pouvoirs bancaires et économiques continuent d'avoir de gros profits !

Comme le revendique la Marche de la dignité, le PGE dit non au système patriarcal, qui n'amène que régressions, comme avec le projet de loi qui vise à revenir sur le droit des femmes à disposer de leur corps et les mesures qui visent un retour des femmes à la maison.

Enfin, le PGE considère le 22M comme un moment important de mobilisation unitaire, massive et puissante contre les politiques qui violent les droits humains et la justice sociale. Le 22 Mars, nous défendrons les droits humains les plus élémentaires: l'alimentation, l'emploi, les minimas sociaux, le logement, la santé, l'éducation, la citoyenneté.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.