Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 
 
 

Réfugiés de Montpellier : Un accueil digne et humain pour les familles de réfugiés albanais et arméniens

Des familles d'origine albanaise et arménienne sont arrivées à Montpellier et ont déposé une demande d'asile auprès de la plateforme d'accueil.

Contrairement aux usages et pratiques antérieurs, un délai de 3 semaines leur a été imposé avant d'être reçues au guichet unique des demandeurs d'asile, soit le 10 octobre.

Le centre d'accueil des demandeurs d'asile récemment inauguré à Montpellier est fermé.

Ces familles n'ont pas d'hébergement. Leur accueil repose sur le dévouement du centre social protestant, du SAMU social et du secours populaire français.

Il est profondément anormal que ces demandeurs d'asile parmi lesquels des femmes et des enfants ne soient pas pris en charge par l'Etat. Un délai de 3 semaines avant que leur demande soit prise en compte constitue un abus inadmissible et ne correspond nullement à la situation très précaire de ces familles. Il est incompréhensible que le centre d'accueil récemment inauguré ne puisse pas jouer le rôle d'accueil qui lui a été dévolu.

Le PCF exige que les pouvoirs publics, et spécialement le Préfet de l'Hérault ainsi que le maire de Montpellier, prennent les mesures pour mettre un terme à cette situation. C'est à l'Etat d'assumer son devoir d'accueil des demandeurs d'asile. Les autorités municipales ne peuvent se laver les mains quand des femmes enceintes et des enfants dorment dans la rue.

Nicolas Cossange, secrétaire départemental du PCF et conseiller régional intervient ce jour auprès des autorités compétentes.

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.