Warning: Table './pcf_2020/watchdog' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed query: INSERT INTO watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:14:\"strict warning\";s:8:\"%message\";s:124:\"Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data)\";s:5:\"%file\";s:74:\"/var/www/preprod/www/sites/all/modules/contrib/views/includes/handlers.inc\";s:5:\"%line\";i:76;}', 3, '', 'http://herault.pcf.fr/87318', '', '10.1.0.241', 1643283130) in /var/www/preprod/www/includes/database.mysqli.inc on line 135

Warning: Table './pcf_2020/watchdog' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed query: INSERT INTO watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:14:\"strict warning\";s:8:\"%message\";s:130:\"Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options)\";s:5:\"%file\";s:74:\"/var/www/preprod/www/sites/all/modules/contrib/views/includes/handlers.inc\";s:5:\"%line\";i:76;}', 3, '', 'http://herault.pcf.fr/87318', '', '10.1.0.241', 1643283130) in /var/www/preprod/www/includes/database.mysqli.inc on line 135
LA SITUATION EST INSUPPORTABLE POUR LE MONDE DU TRAVAIL ! | PCF.fr

Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 

LA SITUATION EST INSUPPORTABLE POUR LE MONDE DU TRAVAIL !

 
 

Après les loi Macron, Rebsamen, NOTRe (réforme territoriale), le rapport Badinter dont il s’inspire, le projet de loi El Khomri est vécu par le monde du travail et la jeunesse comme une provocation. Les gouvernements successifs et le patronat n’ont aucune limite dans la régression sociale. Leur projet d’avenir c’est le retour au XIXéme siècle, leur seul credo c’est le profit et les dividendes. Or, ce n’est pas la valeur du travail qui à un « coût », elle est créatrice de richesses, mais bien le capital qui a un coût exorbitant pour toute la société.
 
Du mouvement social, du rassemblement des salariés actifs et retraités, dépendent les perspectives progressistes concrètes. La colère, la révolte seront présentes le 9 mars. La jeunesse refuse de voir sa vie et son avenir sacrifiés au nom du profit et des dividendes, refuse de se résigner à être la première génération depuis la guerre à vivre moins bien que les précédentes. Elle refuse d'être condamnée à la précarité et de servir de prétexte au patronat pour tirer vers le bas toutes les conquêtes sociales du XXéme siècle.
 
Le 9 mars, actif, privés d’emplois, retraités, jeunes diront ensembles « la marchandisation de la société et en premier lieu de l'être humain, Stop ça suffit ! ». Ils diront haut et fort que ceux qui sont à l'origine des créations de richesses doivent en bénéficier et en décider.
 
Le 9 mars les cheminots seront en grève nationale sur les mêmes problématiques, comme les
salariés de la Fonction Publique et du Privé. Les retraités seront présents le 9 mars et
également mobilisés le 10 mars sur leurs propres revendications.
 
 
L’urgence ce n’est pas le recul de société !
L’urgence c’est les salaires, la réduction du temps de travail pour travaillertous, travailler mieux pour vivre mieux !
L’urgence c’est le rassemblement des salariés pour imposer d'autres choix sociaux, économiques et politiques !
Salariés, privés d'emploi, jeunes, retraités décrétons ensemble l'urgencerevendicative et sociale !
Exprimons le avec force dès le 9 mars en préparant d'ores et déjà les initiatives à venir.
 
Dans cette construction quotidienne, les communistes entendent assumer toutes leurs
responsabilités. Ainsi ils seront présents dans les initiatives à Montpellier (11h devant la gare
puis manifestation jusqu'à la préfecture) et à Béziers (9H30 au dépôt SNCF, cours de Sauclières,
et à la Sous-Préfecture à 11h30).
 
Montpellier, le 4 mars 2016

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.