Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 
 
 

Europe - Groupe GUE/NGL : les dernières prise de positions sur le détachement de travailleurs, le chômage des jeunes et les droits des femmes.

Directive détachement des travailleurs:

La directive « détachement des travailleurs » est un danger majeur pour l’avenir de la démocratie sociale dans l’Union européenne.

Loin de favoriser une prétendue concurrence libre et non faussée, elle instaure au contraire une concurrence déloyale entre les peuples et les systèmes sociaux.

Près de chez moi à Dunkerque, dans le cadre d’un chantier de terminal méthanier, un appel d’offre estimé à 16 millions d’euros devrait être attribué à une société italienne : 25% moins chère. Une différence qui se fait sur le montant des cotisations sociales.

75% des salariés qui pourraient travailler sur le chantier devraient être des salariés détachés, dans une région dont le taux de chômage oscille entre 15 et 18%.

Cette concurrence ne profite qu’aux affairistes et aux esclavagistes du 21e siècle que sont les trafiquants de main d’œuvre.

Si nous voulons qu’à nouveau les peuples puissent envisager l’Europe autrement que comme une pieuvre qui les asphyxie chaque jour un peu plus, il faut abroger d’urgence cette directive de dumping social et garantir à chaque résident de l’Union un socle de droit sociaux.

Intervention de J.Henin
deputé européen Front de Gauche/PCF

 

Chômage des jeunes : soir l'interpellation de Patrick le Hyaric de la commission européenne sur le sujet.

 

Droits des femmes : Vote scandaleux au Parlement européen !

En cette journée anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'Homme qui proclame l'égalité de tous les êtres humains en droits et en dignité, le moins qu'on puisse dire c'est que le Parlement européen n'a pas été à la hauteur de ses responsabilités.

Le rapport de Mme Edite Estrella sur les droits sexuels et génésiques en débat au Parlement européen depuis quelques semaines, vient d'être mis à bas par le groupe PPE (où siège l'UMP) associé à la droite extrême et souverainiste de l'hémicycle.

Ce rapport faisait un état des lieux de la situation des femmes et des droits sexuels et génésiques de l'UE en y apportant certaines recommandations, comme le respect de la liberté de chacun de maîtriser sa contraception et la nécessité de services de santé accessibles à toutes et tous.

La droite de l'hémicycle a prétexté un argument de subsidiarité pour refuser de voter ce rapport progressiste qui ne faisait que réaffirmer des positions traditionnelles du Parlement européen en ce domaine.

Il s'agit d'une excuse sans aucun fondement puisque ce texte était un rapport d'initiative. Ce qui signifie qu'il s'agit de recommandations qui ne remettaient pas en question la souveraineté des États membres de décider de leurs politiques de santé. Les députés européens le savent bien, puisqu'ils votent ce type de texte en permanence.

Mme Estrella a demandé lors du vote de ce rapport que les électeurs se souviennent de ce vote honteux lors des élections européennes, je la rejoins pleinement dans cet appel.

C'est un vote purement électoraliste sous la pression des lobbies les plus réactionnaires qui soient, proches en France de ceux et celles qui se sont opposés au mariage pour tous.

Au Front de Gauche, nous saurons nous en souvenir et continuerons de placer les droits de femmes au centre de nos revendications.

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat
Péputée européenne Front de Gauche

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.