Warning: Table './pcf_2020/watchdog' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed query: INSERT INTO watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:14:\"strict warning\";s:8:\"%message\";s:124:\"Declaration of views_handler_field_user_name::init() should be compatible with views_handler_field_user::init(&$view, $data)\";s:5:\"%file\";s:74:\"/var/www/preprod/www/sites/all/modules/contrib/views/includes/handlers.inc\";s:5:\"%line\";i:76;}', 3, '', 'http://herault.pcf.fr/46037', '', '10.1.0.241', 1643283973) in /var/www/preprod/www/includes/database.mysqli.inc on line 135

Warning: Table './pcf_2020/watchdog' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed query: INSERT INTO watchdog (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (0, 'php', '%message in %file on line %line.', 'a:4:{s:6:\"%error\";s:14:\"strict warning\";s:8:\"%message\";s:130:\"Declaration of views_handler_argument_many_to_one::init() should be compatible with views_handler_argument::init(&$view, $options)\";s:5:\"%file\";s:74:\"/var/www/preprod/www/sites/all/modules/contrib/views/includes/handlers.inc\";s:5:\"%line\";i:76;}', 3, '', 'http://herault.pcf.fr/46037', '', '10.1.0.241', 1643283973) in /var/www/preprod/www/includes/database.mysqli.inc on line 135
Terre-mer spécial viticulture (décembre 2012) : L’EUROPE DOIT MAINTENIR SES DROITS DE PLANTATION ! | PCF.fr

Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 

Terre-mer spécial viticulture (décembre 2012) : L’EUROPE DOIT MAINTENIR SES DROITS DE PLANTATION !

 
 

En 2008, Mariann Fischer-Boel, alors Commissaire européenne à l’Agriculture, avait proposé l’abandon des droits de plantation pour 2016. À l’époque, le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, l’avait accepté pour la France. Il s’agit, dans la logique de la concurrence libre et non faussée, de libéraliser la plantation de vignes, le marché faisant foi. Seuls les grands marchands de vins (Comité européen des entreprises du vin-CEEV), sont favorable à un tel démantèlement, donc l’objectif est de produire et commercialiser demain des boissons alcoolisées à base de raisin, au prix mondial. Si cette proposition de 2008 venait à être adoptée, ce produit deviendrait très vite la chasse gardée quelques groupes multinationaux. C’est inacceptable !

Sous la pression des grands marchands de vins, la Commission européenne persiste à ne pas vouloir maintenir le système actuel de droit de plantation. Depuis quatre ans, elle méprise la volonté des viticulteurs, syndicats paysans, présidents de régions viticoles (40 régions), parlementaires, chefs d’États et de gouvernements qui sont contre l’abandon des droits de plantation. Quinze pays de l’union européenne aujourd’hui ont exprimé qu’ils sont pour son maintien.

En écho aux mobilisations viticoles, aux légitimes revendications professionnelles et citoyennes, le Parti communiste français est favorable aux outils de gestion et de régulation de la Politique agricole commune, au moment où l’Union européenne menace de l’achever en rognant son budget de 25 milliards d’euros. Avec le Parti de la gauche européenne (PGE), nous militons pour une politique alimentaire et agricole européenne répondant aux besoins humains. Nous appelons au maintien des droits de plantation dans l’Union européenne, préalable à une production de qualité, rémunératrice pour les travailleurs.

En concordance avec les travaux du Conseil national du PCF, qui a décidé d’une campagne sur l’alternative à l’austérité, il y a besoin, et c’est urgent, de multiplier des initiatives popu laires au niveau européen et à l’échelle nationale pour exiger le maintien des droits de plantation. Saluons ici l’initiative prise par le PCF, avec la participation de ses nombreux responsables*, d’une journée d’action sur la viticulture, qui s’est déroulée dans l’Aude le 12 décem bre dernier. Rendez-vous de lutte,d’échanges et de mise en commun des propositions alternatives pour conjuguer la relocalisation du vignoble avec la création d’emplois. L’avenir d’une large portion de nos territoires en dépend.

Xavier Compain
Membre du Conseil national

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.