Fédération de l'Hérault

Fédération de l'Hérault
Accueil
 
 
 
 

Législatives 2017 - 1er tour : communiqué de presse de la fédération du PCF de l'Hérault.

La Fédération de l’Hérault du Parti Communiste Français remercie les électeurs et les électrices qui ont accordé leurs suffrages à ses candidats et candidates. Nous remercions également l’ensemble des militants et militantes qui ont mené une campagne exemplaire et combative pour faire entrer le peuple à l’Assemblée Nationale.

Suite aux résultats du premier tour, la fracture démocratique est notre premier sujet d'inquiétude. L'abstention, qui atteint un niveau historique de 50 %, n'a fait qu'augmenter depuis 2002, date de l'inversion du calendrier plaçant les élections législatives après l'élection présidentielle et rabaissant ainsi les enjeux de cette élection et le rôle du Parlement au profit de la seule élection présidentielle.
Il est urgent de revoir les institutions de notre pays, de redonner toute sa place à l'élection législative dans le débat démocratique et d'instaurer la proportionnelle à toutes les élections.

Les résultats confirment le risque de voir le parti d'Emmanuel Macron disposer d'une majorité écrasante à l'Assemblée nationale sans rapport avec son influence réelle dans le pays. Il aurait ainsi les mains libres pour mettre en œuvre sa politique libérale, avec Les Républicains et des membres du gouvernement socialiste sortant, tel Manuel Valls ou encore Myriam El Khomri.

Malgré la politique de casse sociale voulue par Emmanuel Macron et ses candidats aux élections législatives, notre Parti, comme il a toujours su le faire, considère qu’il est primordial de barrer la route de l’Assemblée aux candidats du Front National.
Ces politiques d’aggravation de l’austérité et des mesures anti-sociales contre les travailleurs, privés d’emplois, jeunes et retraités nécessitent une réelle opposition, avec des Députés capables de porter les luttes à l’Assemblée Nationale.
Le Front National, sous couvert d’un vernis social, fait de la division des exploités son fond de commerce en prônant la haine, le racisme et l’exclusion. Eux qui réclamaient la criminalisation de ceux qui luttaient au printemps dernier, ne peuvent en aucun cas prétendre les représenter.

A gauche, la division des forces de progrès se paie très cher. Celles qui ont soutenu Jean-Luc Mélenchon, se sont retrouvées en concurrence suite aux décisions de la direction de la France insoumise. Le peuple français en subit les conséquences. C'est aussi le cas du Parti communiste dont les résultats départementaux et nationaux sont historiquement bas.
La gauche est durement affaiblie et même éliminée dans 7 circonscriptions sur les 9 que compte notre département. Nous le déplorons, malgré tous les efforts que nous avons déployés pour y remédier.

Par conséquent, dans l’Hérault, nous appelons à battre l’extrême-droite dans les 7 circonscriptions où elle est présente au second tour. Par ailleurs, sur les 2éme et 3éme circonscriptions, nous ferons en sorte que des Député-e-s de gauche de transformation sociale soient élu-e-s à l’Assemblée Nationale.

Dans tous les cas, les militants et militantes communistes et leurs élu-e-s demeureront mobilisé-e-s au quotidien, au plus près des aspirations populaires, pour porter avec force et dans le rassemblement, l’exigence de vivre et travailler dignement dans l’Hérault.

Pour le Collège Exécutif

Nicolas Cossange
Secrétaire Départemental
Membre du Conseil National
Conseiller Régional d’Occitanie

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.